Qui sommes-nous ?
Delachaux et Niestlé est née en Suisse, de l'association d'un maître imprimeur, Adolphe Niestlé et de deux éditeurs, les frères Eugène et Paul Delachaux. Des livres publiés sous ce nom paraissent dès 1861. À l'écoute des conteurs et des poètes du terroir, Delachaux et Niestlé publie des ouvrages de littérature régionale, des albums lithographiés. Jusqu'au début du siècle, la production ne représente qu'une demi-douzaine de titres par an.
Puis la littérature cède la place à la pédagogie, à la psychologie et aux sciences naturelles où les éditions font figure de novateurs. Rapidement la réputation des éditions Delachaux et Niestlé tient aussi à la publication d’ouvrages de sciences naturelles. A côté de publications luxueuses, une collection bon marché voit le jour en 1937 : « Les beautés de la nature ». Cette collection connaît un vif succès avec des auteurs comme Robert Hainard, Paul-André Robert, Paul Géroudet, Henri Correvon, des hommes de terrain, dont le discours, didactique, incite à la découverte...

Dans les années 1940, la production atteint 80 titres ; le nombre de volumes vendus s’élève alors à 300000. L’entreprise dans son ensemble – imprimerie et édition – emploie une centaine de collaborateurs. En 1944, la direction de l’entreprise est confiée à la nouvelle génération. Agnès Delachaux, fille d’Arthur, relance l’intérêt du public pour « Les beautés de la nature » en invitant dans les années 1950 le professeur Jean Dorst, alors titulaire d’une chaire au Muséum national d’Histoire naturelle de Paris, à écrire ce qui allait devenir un livre événement Avant que nature meure, premier grand cri d’alarme sur la dégradation de la nature.
Puis Jean Dorst devient directeur de la collection des « Guides du naturaliste », qui perdure encore aujourd’hui. Il s’agit de mettre à disposition du public des livres de synthèse d’une grande rigueur scientifique, permettant d’identifier la faune ou la flore d’une région, d’en explorer la géologie, la minéralogie, etc. Certains titres sont tirés à plus de 600 000 exemplaires, comme le désormais célèbre Peterson - Guide des oiseaux d’Europe - dont la première édition date de 1954.

Depuis le rachat de Delachaux et Niestlé par La Martinière Groupe en 2003, cet éditeur a étendu son champ d’action : d’une part en ouvrant son champ éditorial à des essais traitant des grandes questions environnementales actuelles. D’autre part en développant des lignes plus grand public en s’attachant, comme toujours, aux aspects didactique et pédagogique. Notamment dans le domaine de la biodiversité domestique (avec une approche de conservation du patrimoine domestique) et des activités liées au jardin, dans une optique de gestion durable des ressources et d’un respect de l’environnement.