La Famille buissonnière
Paru le 10/03/2016
Broché avec rabats - 192 pages
19.90 €
170 x 240 mm
EAN13 : 9782603021736
La Famille buissonnière
Découvertes et activités en connexion avec la nature

Etre une "famille buissonnière", c'est retrouver le chemin d'une vie à l'extérieur, déconnectée des écrans, des emplois du temps surchargés et des activités structurées. C'est mener une vie plus autonome et mieux reliée au monde qui nous entoure et nous nourrit.

Comment ? En réfléchissant : à notre rapport à la nature, à ce que nous transmettons à nos enfants, à ce que nous choisissons de faire avec eux.

Mais aussi, et surtout, en mettant notre nez dehors, en s'amusant en famille : partir à la chasse aux trolls, fabriquer une glissade géante, organiser une course d'orientation, apprendre à grimper dans les arbres ou à utiliser des outils, crier dans les bois ou faire une balade dans la boue, voici quelques exemples d'activités proposées dans ce livre.

  • Des activités nature en famille, pour toutes les saisons, du jardin à la forêt en passant par les bords de mer.
  • Des jeux à pratiquer seul, avec d'autres enfants ou avec des adultes.
  • Une approche simple et ludique de la nature.

?Entretien avec Marie Gervais

Qu’est-ce qui vous a amené à écrire ce livre ?

À l’origine de ce livre, il y a beaucoup de questionnements sur la façon dont notre société et notre éducation nous façonnent. En tant que maman, je vis pleinement le paradoxe de notre société, qui se plaint de ses enfants scotchés devant les écrans mais qui juge le monde extérieur trop dangereux pour eux. Nous avons trop souvent la désagréable sensation de devoir forcer nos enfants à aller dehors, sans pour autant être capables de leur offrir cette liberté qui pourrait leur donner envie d’y aller.

Vous dites qu’il devient urgent de se poser la question de Pierre Rabhi : « À l’heure où beaucoup se demandent quelle planète nous laissons à nos enfants, il serait bon de se demander “quels enfants laissons nous à notre planète ?” »

Oui, parce que j’ai le sentiment qu’on vit dans une société qui se soucie plus du paraître que du savoir être. Se donner bonne conscience en développant une éducation béhavioriste (apprendre les gestes écocitoyens comme trier ses déchets, limiter les bains, etc.) ne servira à rien si on ne s’intéresse pas à ce qui peut réellement changer la donne : l’éducation de nos enfants, les futurs citoyens, consommateurs, décideurs de demain ! C’est donc en amont qu’il faut travailler, dès la petite enfance, et en parlant de ce qui compte réellement : notre façon de consommer, d’utiliser les ressources et surtout la priorité du développement de l’être sur l’avoir.

Que proposez-vous ?

Je souhaite emmener le lecteur sur la voie du questionnement personnel tout en offrant des idées d’activités simples et quotidiennes, pour devenir ce que j’appelle une « famille buissonnière ». Être une famille buissonnière, c’est vivre en famille des moments intenses en lien avec notre environnement, c’est-à-dire connectés à la nature et aux autres. C’est développer chez nos enfants le goût du dehors, mais aussi et surtout vivre la nature, car elle invite au jeu non structuré, donc à la création et à l’imagination. Il y a un principe simple mais primordial à comprendre derrière tout cela : c’est en découvrant que l’on apprend à connaître ; c’est en connaissant que l’on peut comprendre ; et c’est en comprenant que l’on est enfin capable de respecter vraiment !

0
Etre une Famille buissonnière avec Marie Gervais